Projet B

Vers le Brevet

Les propositions subordonnées infinitives et participiales

Contrairement aux autres propositions subordonnées, les propositions infinitives et participiales ne commencent pas par un subordonnant.
Exemples :
J’entends hurler le vent, “hurler le vent” est une proposition infinitive.
Le problème étant complexe, il renonça à le résoudre, “le problème étant complexe” est une proposition participiale.

La proposition infinitive

La proposition infinitive fait partie des propositions subordonnées complétives. (Les propositions subordonnées)

Pour qu’il y ait une proposition infinitive, l’infinitif doit avoir son propre sujet.
Je vois jouer les enfants :”jouer les enfants” est une proposition infinitive car “les enfants” est sujet de l’infinitif “jouer”.
J’entends fredonner une chanson : “fredonner une chanson” n’est pas une proposition infinitive car “chanson” est complément d’objet direct et non sujet de l’infinitif “chanter”.

La proposition subordonnée infinitive apparaît après des verbes de perception ou de sensation (sentir, voir, apercevoir, entendre, regarder…), après les verbes “faire” ou “laisser, après “voici” introduisant le verbe “venir” (Voici venir l’hiver).

Comme la majorité des propositions subordonnées complétives, sa fonction est complément d’objet direct du verbe de la principale.
Je sens venir l’hiver : la proposition subordonnée complétive infinitive “venir l’hiver” est complément d’objet direct du verbe sentir.

Exercice (faire le numéro 3, en bas de page)

La proposition participiale

La proposition participiale est une proposition subordonnée circonstancielle particulière avec un verbe au participe passé ou au participe présent ayant son propre sujet:
Son travail terminé, il est sorti → “travail” est sujet du participe passé “terminé” et “il” est sujet du verbe “sortir”, donc “son travail terminé” est une proposition participiale.
Le vent se levant, nous sommes rentrés → “le vent” est sujet du participe présent “se levant” et “nous” est sujet du verbe “rentrer”, donc “le vent se levant” est une proposition participiale.
Se précipitant sur les grilles, les conjurés firent intrusion dans le parc → dans cet exemple, par contre, “les conjurés” est à la fois le sujet de “se précipitant “ et de “firent intrusion”; le participe n’ayant pas de sujet propre, il n’y a pas de proposition participiale.

La fonction de la proposition participiale est toujours complément circonstanciel du verbe de la principale.
Les nuages s’amoncelant, nous rentrons: proposition participiale, complément circonstanciel de cause.
L’hiver venu, elle fut démunie: proposition participiale, complément circonstanciel de temps.

Exercices sur les participiales

Exercice sur les infinitives et les participiales